Recherche


Middelton.ObamaDeux icônes: Kate Middleton, Barak Obama.

On savait déjà qu'entre deux candidats à une élection, c'est celui qui a le visage et le style les plus attractifs qui a les meilleures chances de l'emporter. Le phénomène était apparu dès le premier débat télévisé entre Richard Nixon et John Fitzgerald Kennedy lors de la présidentielle américaine de 1960. Le contraste était flagrant entre un Kennedy, beau gosse et plein d’aisance, face à un Nixon qui relevait de maladie, et désavantagé par la sueur qui coulait par-dessus le maquillage chargé de camoufler sa barbe d'un jour. Depuis ce débat de légende, des études scientifiques et de nombreux résultats sont venus confirmer la prime accordée aux candidats et aux candidates qui portent beau.

Voilà maintenant que des chercheurs de l'Université américaine du Wisconsin Milwaukee ont mis en évidence que l'attrait du visage d'un PDG influence les cours de bourse de sa société (1). Joseph Halford et Hung-Chia Hsu ont mené l'enquête sur 677 PDG qui ont été à la tête de l'un des 500 premiers groupes américains entre 2000 et 2012. Pour juger de la beauté de ces dirigeants, ils ont utilisé "l'indice d'attractivité faciale", calculé par le site Anaface.com. Ce logiciel s'appuie sur les canons de la beauté classique, selon lesquels l'attrait d'un visage est lié à son harmonie géométrique. 

Résultat: le recrutement d'une belle personne à la tête d'une entreprise cotée en bourse provoque une hausse du cours de ses actions. Et le même phénomène se produit quand elle passe à la télévision. En revanche, l'indice boursier ne varie pas si la même information est transmise par un autre média, sans image.

Autrement dit, il pourrait être recommandé prochainement de vérifier son indice d'attractivité faciale avant de se lancer en politique ou de viser un poste-clé dans une entreprise cotée en bourse. C'est facile d'ailleurs. Il suffit d'enregistrer une photo sur le site anaface.com pour avoir la réponse. Pour votre info, les PDG qui ont fait partie de l'échantillon étudié par les chercheurs de l'Université du Wisconsin ont obtenu un score moyen de 7.29 sur 10. A titre de comparaison, Angelina Jolie obtient un score de 8.5 et Brad Pitt de 8.46. A vous de voir.

1) Halford, Joseph Taylor and Hsu, Scott H. C., Beauty is Wealth: CEO Appearance and Shareholder Value (November 20, 2013). Available at SSRN: http://ssrn.com/abstract=2357756 or http://dx.doi.org/10.2139/ssrn.2357756


 


Pensées

Aller au haut