Recherche


Victoria.Nuland Victoria Nuland. [Facebook]

Parler toujours comme si l'on était en public, c'est le conseil que toute personne occupant une haute fonction devrait suivre sans jamais se laisser aller, ni au téléphone, ni en petit comité. A moins d'être candidate à l'oscar planétaire de la gaffe ou du scandale.

La secrétaire d'Etat américaine adjointe pour l'Europe, une certaine Victoria Nuland, jusqu'ici totalement inconnue du grand public, en a fait l'expérience en pleine crise ukrainienne. Des propos qu'elle croyait avoir tenus à l'ambassadeur américain à Kiev, et à lui seul, ont fait le tour du monde. Leur contenu, diffusé par YouTube et publié par le Kyiv Post le 6 février 2014, avait en effet quelque chose d'un peu particulier. Que l'Union européenne aille se faire foutre, comme le souhaitait la Dame, voilà une recommandation qui n'était pas très diplomatique, même si la carrière dans les ambassades s'est bien démocratisée. Elle n'était pas non plus très gentille à l'égard de dirigeants européens généralement empressés à satisfaire Washington. C'est plutôt au tsar Poutine qu'on aurait attribué ce grossier conseil, si l'on n'avait pas su qui en était l'auteur.

Pour la petite histoire, les Russes ont dû bien s'amuser en enregistrant les conversations de la ministre américaine avant de les diffuser sous le manteau. Washington aurait été malvenu de pousser des hauts cris après les révélations sur le comportement de l'Agence de sécurité américaine. La NSA n'a-t-elle pas mis sur écoute un nombre invraisemblable de personnes et jusqu'aux plus hauts dirigeants de pays "amis"? Mais il faut être juste: le fait a davantage choqué par l'ampleur des écoutes entreprises que par leur nouveauté.

V. Nuland et H. Clinton▶︎ Hillary Clinton en confidence avec Victoria Nulan

Régulièrement, l'actualité se nourrit en effet d'enregistrements illégaux dans les meilleures démocraties du monde, étant entendu que c'est la règle dans toute dictature. Certains présidents français, comme François Mitterrand, en ont fait un usage immodéré. Un autre en est aujourd'hui la victime de la part de l'un de ses conseillers. Nicolas Sarkozy voit s'étaler dans les médias les conciliabules, pas toujours reluisants, qu'il croyait avoir tenus en privé avec ses proches et son entourage. Le félon n'est autre que Patrick Buisson, le gourou qui a piloté la campagne du président en 2012 et enregistré toutes leurs rencontres comme un maniaque. A première vue, Nicolas Sarkozy n'avait donc pas réussi à éliminer "la racaille", même au sein de son premier cercle.

Qui s'était branché sur les conversations téléphoniques du Prince Charles et de sa maîtresse Camilla Parker-Bowles? Mystère. Toujours est-il qu'en 1993 le monde entier a pu apprendre qu'en attendant de devenir un jour roi d'Angleterre, dans un avenir de plus en plus lointain, le Prince Charles se rêvait en Tampax de sa dulcinée… 


 


Pensées

Aller au haut