Le degré d’humour mesuré en laboratoire

15.04.2021

La bêtise administrative vient de faire un grand progrès. On connaissait déjà le degré oechsle du moût de raisin, qui permet de prédire la teneur en alcool du vin qui en sera issu. On sait maintenant que le degré d’humour contenu dans son étiquette peut être mesuré en laboratoire.

Le Laboratoire du chimiste cantonal a en effet interdit à la vente deux vins vaudois: l’un produit par la Cave Arc-en-Vins, à Puidoux, un chasselas de Chardonne, baptisé Char’donne le moral, Sérum anti-covid 19 ; l’autre produit par la Cave des Rois, à Villeneuve, étiqueté L’Antidote, Chasselas’grippe.

Il est des instances supérieures qui pensent à notre place. Nous en voulons pour preuve les embrouilles que nous fait notre gouvernement via le laboratoire cantonal pour avoir osé ». Oui oser faire de l’humour et jouer avec les mots en cette période de grisaille généralisée. Car « il pourrait y avoir parmi les amateurs, quelques personnes dépourvues d’humour et de second degré qui croiraient acheter un médicament au lieu d’un noble nectar ! » (…)

Mais alors, comment expliquer que le « Red Bull » qui « donne des ailes » ne soit pas interdit au prétexte que quelques buveurs puissent monter sur le toit ? La bière « Delirium Tremens » est-elle administrée au sein des cliniques et hôpitaux ? Peut-on se faire « mettre en bière » avec de la « Mort subite » vendue sous ce nom depuis 1928 ? Les brasseurs ont-ils vraiment une meilleure compréhension du vocabulaire ludique ?

Aux dernières nouvelles, un recours a été déposé contre la décision d’interdiction à la vente, avec effet suspensif. En attendant la décision finale, on peut donc acheter ces vins remèdes non contre sa majesté Covid-19 mais contre la morosité et les caves’Kaïens de la bureaucratie.

Blog d'actualité